Choisir la bonne assistance routière

L’hiver, c’est la saison des pannes de voiture.

Batterie à plat, gel de portières, panne sèche, voiture qui s’enlise dans le banc de neige, dérapage, sortie de route, les conditions routières hivernales augmentent le risque d’accidents, de problèmes mécaniques et de bris qui requièrent l’assistance d’une dépanneuse.

Or ce type de service coûte cher. Mais on peut réduire ce risque en adhérant à un programme d’assistance routière, qui, le cas échéant, permet de s’en tirer à moindres frais. Qui plus est, un abonnement à un tel programme contribue à réduire le coût de son assurance auto.

Le bon programme

Il existe de nombreux programmes d’assistance routière dont la portée et le prix varient énormément.

Le magazine Protégez-vous a évalué différents programmes dont ceux offerts par de grandes chaînes dont Costco et Canadian Tire, par des institutions financières, des assureurs et CAA-Québec. On y a constaté une différence de prix qui peut atteindre 250 $ pour un abonnement annuel.

Au terme de cette comparaison, Protégez-vous nous rappelle l’importance d’évaluer les différents types de protections et de services prévus au contrat d’adhésion de ces différents programmes, notamment le nombre d’appels de service admissibles, la distance de remorquage incluse, la quantité d’essence livrable, etc.

Les avantages

Pour savoir s’il en vaut la peine d’adhérer à un de ces programmes, il faut d’abord se livrer à un petit calcul. Une voiture sous garantie ne le justifie peut-être pas, mais avant de trancher il faut lire attentivement le contrat de garantie pour savoir ce qui est assuré en cas de problème.

Par contre, un service d’assistance routière peut nul doute s’avérer fort utile pour les propriétaires de voitures vieillissantes.

À titre d’exemple, voici ce que coûte à la pièce certains types de dépannage :

Survoltage

Il en coûte au moins 40 $ pour faire survolter sa batterie par un taxi.

Remorquage

Le coût dépend de plusieurs facteurs, dont la localisation du garage le plus près.

En zones réglementées à Montréal, où seuls les remorqueurs sous contrat avec le ministère des Transports du Québec peuvent opérer (autoroute, ponts, etc.), il faut compter 160 $ pour un remorquage à moins de 10 km et 210 $ pour un trajet allant jusqu’à 25 km.

En dehors des zones réglementées, les membres de l’Association des professionnels du dépannage du Québec (APDQ) demandent 103 $ pour un appel et 125 $/l’heure.

Déverrouillage des portières

Certains regroupements de taxis et certains serruriers proposent de déverrouiller les portières de voiture pour un prix qui allant de 30 $ à 100 $.

Rentabilité

En bref, la rentabilité d’un abonnement à un service d’assistance routière dépend du nombre de fois que l’on envisage de l’utiliser au cours d’une année. Dans bien des cas, un seul recours à un service de dépannage vaut largement la dépense sans compter le rabais qu’il procure sur le coût de l’assurance auto.

Avant de s’engager

Mieux d’abord consulter son institution financière, son émetteur de carte de crédit, son assureur automobile et même son fournisseur de téléphonie mobile, car certains offrent un service d’assistance routière à bon prix.

Certains assureurs l’offrent déjà gratuitement ou à tarif réduit. Certains le proposent même sans frais à leurs clients âgés de 25 ans et moins. D’autres l’offrent au coût mensuel de 2 $, aux assurés âgés de moins de 30 ans, et à ceux de plus de 30 ans qui contractent aussi une assurance habitation chez ce même assureur.

Comparer

Comme on l’a vu plus haut, certains assureurs offrent déjà un programme d’assistance routière à leurs clients et bon nombre de ceux qui ne font pas, offrent tout de même un rabais sur le prix de l’assurance auto aux automobilistes qui s’abonnent à ce type de service.

Pour découvrir les assureurs qui offrent un service d’assistance routière et pour comparer les tarifs d’assurance auto des meilleurs assureurs au Canada, essayez Kanetix.ca!

Un outil simple et efficace, qui permet aussi d’économiser.