Circulation à Montréal, des entraves et encore des entraves

Annus horibilis pour les automobilistes de la Métropole qui n’en finissent plus de se faire prendre dans les déviations et les arrêts forcés en tentant de se déplacer dans une ville en proie à des travaux de réfection et de reconfiguration qui s’éternisent.

Et on semble loin de voir la lumière au bout du tunnel.

En sus des quelques 30 chantiers majeurs qui gangrènent la circulation un peu partout dans l’île, le ministère des Transports du Québec (MTQ) annonce pour le début l’an prochain, la mise en branle d’un méga chantier pour réparer le tunnel Ville-Marie qui relie l’est et l’ouest du centre-ville sur une distance de 6,7 km.

Empruntée quotidiennement par des centaines de milliers d’automobilistes, cette voie souterraine nécessite des réparations majeures qui devraient s’étaler sur 10 ans.

Automne 2019

De nombreux axes routiers qui mènent au centre-ville sont déjà entravés et le seront encore pour une partie de l’automne voire davantage.

À peine les travaux de construction du nouveau pont Champlain terminé que la circulation est de nouveau sérieusement compromise par la construction d’une station du REM (Réseau express métropolitain) sur l’autoroute 10 dans le secteur de l’autoroute 30.

L’autoroute 10 est une des principales voies d’entrée et de sortie de l’île de Montréal pour les résidents de Brossard, de l’ouest de la Montérégie et de l’Estrie.

L’échangeur qui relie les autoroutes 13 et 40 sera également le théâtre d’importantes entraves à la circulation. De nombreuses fermetures de nuit et de week-end sont à prévoir.

Bien que l’ouverture graduelle de bretelles d’accès à l’échangeur Turcot soit prévue au pour l’automne, il sera toujours aussi pénible de circuler sur l’autoroute 20 dans les deux directions et sur l’autoroute 15 en direction nord.

La plupart des ponts qui donnent accès à l’île seront aussi régulièrement entravés, dont Jacques-Cartier et Honoré-Mercier pour lesquels une série de fermetures partielles est prévue.

Le centre-ville

Les rues du centre-ville ne sont pas en reste.

De nombreux chantiers ont cours et perturbent les déplacements notamment sur la rue Sainte-Catherine Ouest, entre les rues Bleury et McGill. Le scénario se répète dans le centre et un peu plus à l’est ainsi que sur la rue Papineau, entre les rues Marie-Anne et Gauthier.

La Ville de Montréal se veut malgré tout rassurante. Elle estime que la qualité du réseau routier s’est grandement améliorée ces cinq dernières années. Elle précise que de 55 % des rues qui étaient en mauvais ou en très mauvais état sur le territoire en 2014, on serait passé à 38 %, soit une amélioration de 16 %.

Solution

Pour atténuer les inconvénients, le MTQ met à disposition un site d’information sur lequel sont annoncées les entraves en cours et indiquées les voies de contournement pour les éviter.

Le ministère propose également une application qui permet de connaître en temps réel le ou les meilleur(s) moyen(s) de transport à utiliser pour se rendre d’un point A à un point B.

On y suggère différents trajets, des déplacements que l’on peut effectuer en utilisant des modes de transports tels le métro, les bus, les Bixi et même les voitures Uber.

Ceux et celles qui utilisent l’application peuvent gagner beaucoup de temps et aussi économiser gros non seulement en essence, mais également en assurance auto.
Certains assureurs accordent en effet un rabais d’assurance aux automobilistes qui n’utilisent pas leur voiture pour se rendre au travail.

Pour trouver l’assureur qui propose une assurance à moins cher, rien de tel que de comparer les offres des meilleurs assureurs au Canada sur Kanetix.ca.

L’essayer c’est l’adopter.