Déménagement du 1er juillet, quelques petits trucs pour avoir l’esprit tranquille

Chaque 1er juillet, c’est plus de 200 000 du 1,4 million de locataires québécois qui quittent leur logement pour emménager dans un nouveau. C’est à cette date qu’entrent en vigueur les baux de location annuels émis par la Régie du logement.

Ça fait beaucoup de monde qui recherche simultanément des services liés au déménagement, particulièrement ceux de déménageurs. Pour se donner les meilleures chances de succès, il faut donc réserver en avance et, dans la mesure du possible, éviter de déménager en même temps que tout le monde, le jour même du premier juillet.

Les déménageurs

Il peut s’avérer assez coûteux d’embaucher un déménageur durant la haute saison des déménagements qui bat son plein du 15 mai au 15 juillet. Les déménageurs qui louent normalement leurs services à un tarif horaire de 135 $ demandent alors jusqu’à 250 $ l’heure voire davantage le jour du 1er juillet.

En cours de déménagement, 4 heures c’est vite passé et @ 250 $ l’heure, ça vient de coûter 1 000 $ voir davantage. On estime qu’un déménagement moyen dans un quartier pas trop éloigné prend entre 6 et 8 heures. @ 250 $ l’heure, il en coûte donc entre 1 500 $ et 2 000 $, uniquement pour changer ses meubles et ses biens d’endroit.

Mieux vaut donc être bien préparé et éviter de gaspiller le coûteux temps des déménageurs.

Nouvelle adresse

Déménager ça veut aussi dire avoir une nouvelle adresse et il ne faut surtout pas oublier de la communiquer aux différentes agences gouvernementales, à son employeur et aux différents fournisseurs de services résidentiels.

Pour s’assurer de la continuité de services tels l’électricité, le téléphone, le gaz, le câble et l’accès internet, mieux vaut aviser ces fournisseurs quelques mois par avance, idéalement dès que l’on connaît sa nouvelle adresse. À cette période, il y a beaucoup de monde en attente et plus on réserve tôt, meilleures sont les chances de ne pas avoir à attendre inutilement le branchement internet.

Il ne faut pas non plus oublier de communiquer sa nouvelle adresse à sa banque, à la SAAQ pour son permis de conduire et son immatriculation et d’aviser son assureur afin qu’il effectue le changement d’adresse sur l’assurance auto. Ceci pourrait d’ailleurs permettre d’économiser, car l’assurance auto est plus chère dans certains quartiers que dans d’autres.

Assurance locataire

Les locataires qui ont une assurance locataires, doivent aussi informer leur assureur du déménagement et lui demander de faire en sorte que leurs biens seront encore assurés une fois déménagés et surtout, qu’ils sont assurés en cours de déménagement.

Selon un récent sondage du Bureau d’assurance du Canada (BAC), il y a malheureusement toujours près de 4 locataires sur 10 qui n’ont pas d’assurance locataire. Bon nombre de locataires croient cette assurance superflue, car ils croient ne pas avoir suffisamment de biens pour la justifier.

Or il n’en est rien. Pour s’en convaincre, il suffit de faire le calcul.

Combien valent, les meubles, les vêtements, la vaisselle, les accessoires de cuisine, les livres, les CD, les appareils électroniques, l’ordinateur, la chaîne stéréo et le reste? Même avec peu de biens, on atteint rapidement plusieurs milliers de dollars voire davantage. Sans assurance, il faudrait débourser rapidement cette somme au cas ou un incident venait à se produire.

Une assurance locataire comprend aussi une assurance responsabilité civile, qui assure les dommages causés au bien d’autrui.

Pour trouver les meilleures assurances locataire, il suffit de magasiner sur Kanetix.ca.