Immobilier, attention aux augmentations de taux d’intérêt

Au moment où la haute saison bat son plein dans l’immobilier, on apprend qu’il faut désormais investir plus de 306 000 dollars pour acheter un condominium dans l’île de Montréal.

Il s’agit en fait du prix médian auquel se sont vendues les copropriétés dans l’île de Montréal en 2017. Le prix médian est le prix qui se situe exactement au centre de la fourchette de prix auxquels se sont vendu les condos, ce qui signifie que l’an dernier, la moitié des propriétaires a payé plus cher et l’autre moitié moins cher que 306 000 dollars.

Le prix de vente médian des 3365 condos vendus au centre-ville de Montréal en 2017 a d’ailleurs augmenté de 5 % par rapport à 2016 et il s’en est vendu 10 % de plus que l’année précédente.

De plus en plus cher le pied carré

Dans l’île de Montréal, 8000 unités de condominium sont actuellement offerts sur le marché.

Avec près de la moitié de ce nombre vendu l’an dernier, on peut dire qu’il y a une reprise de la demande dans ce segment de marché qui était à la traîne depuis plusieurs années. Cette recrudescence a notamment fait augmenter le prix des condos en terme de superficie, une surface que l’on calcule en pieds carrés dans le marché.

Le prix médian de ce pied carré est d’ailleurs passé de 315 $ en 2016 à 331 $ en 2017. On parle d’une augmentation de 5 % sur un an. À titre comparatif, il a fallu 4 ans pour que le prix médian augmente d’un même 5 % entre 2012 et 2016.

À 331 $ le pied carré, on parle donc d’un prix de vente médian de 331 000 $ pour une copropriété de 1000 pieds carrés, ce qui veut dire que l’an dernier, la moitié des acheteurs ont payé leur condo moins de 331 $ le pied carré, alors que l’autre moitié l’a payé plus de 331 $.

Les taux d’intérêt

En immobiliser, plus la demande est soutenue, plus le prix des propriétés augmente et plus les acheteurs se mettent à risque en étirant leurs ressources financières.

Cette situation peut mettre certaines personnes en position de vulnérabilité particulièrement en cas d’augmentation des taux d’intérêt.

Bien que la Banque du Canada vient d’annoncer son intention de garder le taux d’intérêt directeur à 1,25 %, elle a aussi clairement laissé entendre qu’une hausse de taux serait éventuellement au programme. Certains observateurs estiment que cette hausse pourrait atteindre 2 % d’ici à la fin de l’année

Avec un prix médian à 331 000 $ pour un condo de 1000 pieds carrés dans l’île de Montréal, toute augmentation d’un quart de point du taux directeur se traduirait par une augmentation minimale de 42 $ de chaque mensualité hypothécaire. Cette augmentation peut fort bien être plus forte, car les prêteurs augmentent parfois leur taux de manière plus marquée que la Banque centrale.

Avec une augmentation anticipée du taux directeur qui pourrait atteindre 2 %, les propriétaires qui achètent une copropriété au prix médian, pourraient donc s’attendre une éventuelle augmentation de leurs mensualités de l’ordre de 120 $, voire davantage.

On peut faire mieux

Chaque fois que la Banque centrale augmente son taux directeur, les prêteurs s’ajustent, mais ils ne le font pas tous au même moment et surtout, ils n’appliquent pas tous la même correction au taux hypothécaire qu’ils proposent à leurs clients.

Certains sont plus gourmands que d’autres, c’est pourquoi il est très important de magasiner les offres hypothécaires avant de s’engager. C’est justement ce que fait le comparateur en ligne Kanetix.ca qui permet de calculer les mensualités d’un prêt hypothécaire et de comparer les meilleures offres hypothécaires.

Magasiner c’est se donner le choix et surtout, se donner le moyen d’économiser.