La crainte des vols décalés ou annulés se fait de plus en plus sentir

Si la nouvelle Charte des droits des passagers a récemment attiré l’attention sur les reports et les annulations de vols au Canada, la mise à l’écart ce printemps des appareils Boeing 737 Max a ajouté aux craintes de bon nombre de voyageurs qui appréhendent de voir un vol décalé voire carrément annulé.

C’est du moins ce que révèle un sondage réalisé pour le compte de CAA-Québec et selon lequel 4 voyageurs québécois sur 10 disent vouloir prendre des précautions supplémentaires au cas où leurs plans de voyage seraient changés au dernier moment sans préavis.

Changement de plans

En matière de voyage, les changements de dernière minute peuvent avoir une série de malheureuses conséquences auxquelles on ne pense pas toujours à l’avance et peuvent rapidement prendre l’allure d’un casse-tête insoluble.

Un retard de vol peut compromettre l’arrivée à temps pour attraper un vol de correspondance, faire rater l’embarquement pour la croisière de ses rêves sans compter le chambardement de toute cette logistique de déplacement et de réservation d’hébergement si essentiel à un voyage agréable.

Il faut aussi compter les changements à apporter aux excursions, visites et autres activités pour lesquelles on a déjà payé et qui doivent être soit reportées soit annulées.

L’assurance annulation et interruption de voyage

Si une bonne majorité des répondants au sondage déclarent avoir l’intention de mieux se préparer pour faire face aux inconvénients d’un éventuel report ou annulation de vol, l’assurance annulation et interruption de voyage est certes l’outil idéal pour aider ces voyageurs à mieux se prémunir des aléas des voyages.

En plus de rembourser les dépenses encourues avant le départ qui ne peuvent être récupérées autrement, une telle assurance accorde normalement une indemnité pour compenser les frais de séjour, logement nourriture, etc., engagés à cause du retard ou de l’annulation d’un vol.

Cette assurance couvre aussi les frais de retour à la maison au cas où une blessure ou une maladie subite nécessiterait une interruption du voyage en cours ou si un décès dans la famille forçait le voyageur à interrompre ce voyage.

Les assurances ne sont pas toutes les mêmes, il est donc fortement recommandé de magasiner, les offres, et de poser toutes les questions d’usage avant des souscrire pour s’avoir ce qui est assuré et dans quelles conditions.

Assurance maladie

Malgré toutes les histoires d’horreur qui concernent des voyageurs qui ont dû s’endetter lourdement pour payer des soins de santé reçus dans un pays étranger, 15 % des répondants au sondage avouent voyager sans une assurance pour couvrir le coût des soins de santé à l’étranger.

Le régime public d’assurance maladie ne suffit pas, il faut coûte que coûte souscrire une assurance supplémentaire pour soins de santé avant de partir en voyage.

Tout comme l’assurance interruption et annulation de voyage, cette assurance fait partie de la catégorie des assurances voyage, encore une fois, les modalités et les prix de ces assurances varient d’un assureur à l’autre. Il est donc de bonnes pratiques de magasiner pour trouver celle qui convient le mieux à ses besoins.

Pour ce faire, rien ne vaut le comparateur d’assurances Kanetix.ca qui affiche côte à côte les offres des meilleurs assureurs au Canada.

L’essayer c’est l’adopter.