Le niveau d’endettement des millénariaux inquiète

Alors qu’ils rêvent d’exotiques pays lointains, les millénariaux, les personnes nées entre 1982 et 2005, s’endettent de plus en plus.

Au Canada, ils ont accumulé une dette plus importante que celle de leurs aînés qui sont nés entre 1946 et 1964, les fameux baby-boomers.

En un an, la dette accumulée des millénariaux a augmenté de 12,3 % pour atteindre 515,9 milliards de dollars en juin, alors que celle des boomers atteignait 514,3 milliards de dollars.

C’est ce que nous apprend la firme de surveillance du crédit Trans-Union qui précise que le faible taux de chômage et les faibles taux d’intérêt contribuent à des habitudes de consommation qui alimentent cet endettement.

Ces conditions aident par ailleurs à garder le niveau de crédit en souffrance assez faible.

Consommation

L’endettement des millénariaux augmente en dépit du fait que les prêteurs ont accordé 8,9 % de prêts hypothécaires et 1,6 % de prêts automobiles en moins au cours du premier trimestre de 2019.

L e nombre de marges de crédit accordées a quant à lui augmenté de 13,9 % ce qui laisse penser que les jeunes empruntent davantage pour se procurer des articles de consommations moins durables comme les voyages et les articles d’usage courant par exemple.

Spécificité

Le niveau d’endettement n’est pas la seule caractéristique qui distingue les millénariaux des générations précédentes. Dans l’ensemble, leur comportement serait lié à leur façon de voir le monde qui est bel et bien distincte.

Ces jeunes que de nombreux sondeurs tentent régulièrement de définir comme un groupe plus ou moins homogène, ont grandis avec les réseaux sociaux et ont des habitudes de consommation qui différent des générations qui les ont précédées.

Par exemple, ils attachent davantage d’importance aux expériences qu’ils peuvent partager avec leurs pairs et leurs amis dans les réseaux sociaux qu’aux marques et aux articles plus coûteux, mais plus durables telles la maison ou la voiture.

Selon la firme de sondage léger qui a souvent sondé le cœur et l’âme de cette génération, les millénariaux sont en réalité plus entreprenants en affaires que leurs prédécesseurs ce qui leur donne notamment une confiance accrue en matière de consommation et d’ambitions personnelles.

Conditions changeantes

Mais cette attitude a un pendant moins heureux qui a été abondamment documenté.

On a noté une augmentation importante du taux d’anxiété chez les jeunes, une tendance qui serait entre autres liée aux importantes obligations, notamment financières, qu’ils s’imposent.

Trans-Union, s’inquiète d’ailleurs niveau d’endettement des jeunes plus particulièrement dans le cas où surviendrait un éventuel ralentissement économique. De nombreux jeunes pourraient alors se retrouver en très mauvaise posture.

Pour réduire le risque, rien de tel que de limiter le montant des intérêts qui courent sur sa dette.

Pour comparer par exemple, les taux d’intérêt qui courent sur les différentes cartes de crédit, il suffit d’essayer le comparateur Kanetix.ca qui publie côte à côte les offres des meilleurs prêteurs au Canada.

Un simple essai permet de trouver rapidement les meilleurs produits.

L’essayer c’est l’adopter.