Les jeunes boudent l’automobile, les aînés plus nombreux sur les routes

Les jeunes regardent de moins en moins la route.

Il n’y a pas si longtemps posséder une automobile le plus tôt possible dans la vie, de préférence tout de suite après avoir célébré ses 16 ans, était pour bien des jeunes, le but ultime de la vie, le symbole de l’affranchissement, de l’accession à la liberté d’aller où l’on veut à volonté et le signe du passage dans le monde adulte.

Or, c’est de moins en moins le cas nous apprend une étude réalisée par le Groupement des assureurs automobiles (GAA) selon laquelle les jeunes commencent à bouder l’automobile au détriment de l’auto partage, des transports en commun, et des voyages.

Fracture de genres

Les plus jeunes et surtout les garçons semblent se détourner davantage de l’automobile. Contrairement à leurs pairs de la génération précédente, les jeunes hommes âgés entre 16 à 24 ans ont assuré 14 % moins de voitures au cours des 5 dernières années. Cette baisse atteint les 20 % chez les garçons âgés de 16 à 20 ans.

On observe aussi une baisse importante du nombre de voitures assurées chez les filles de 16 à 20 ans, soit 15 %. Bien que le nombre total de voitures assurées par des filles âgées de 16 à 24 ans sont aussi en baisse, il est en hausse de 7 % chez celles âgées de 20 à 24 ans alors qu’il est en baisse de 10 % chez les garçons du même âge.

Au total entre 2011 et 2016, le nombre de voitures assurées est passé de 219 000 à 188 000 chez les jeunes hommes, et de 185 000 à 181 000 chez les jeunes femmes. On peut donc dire que la parité est presque atteinte chez les 16-24 ans sur les routes du Québec.

Les aînés à la rescousse

Si les jeunes achètent de moins en moins de voitures ou le font plus tard dans la vie, à l’inverse, les personnes âgées semblent conduire de plus en plus longtemps, car elles sont de plus en plus nombreuses sur les routes.

Ce sont les automobilistes âgés de 75 ans et plus qui ont assuré le plus grand nombre d’automobiles au cours de cette même période. Une hausse qui a atteint 26 % chez les hommes et 36 % chez les femmes au cours des 5 dernières années. Chez les 65-74 ans, la hausse est de 28 % chez les hommes et de 37 % chez les femmes, au cours de cette même période.

Sécurité accrue chez les jeunes

Bien que le nombre de véhicules assurés diminue chez les jeunes, ils sont toujours l’objet de beaucoup d’attention de la part de la SAAQ qui multiplie les rappels à la prudence. Il faut dire que les conditions imposées pour avoir le droit de conduire sont beaucoup plus strictes et les impacts d’une mauvaise conduite plus percutants chez les jeunes.

Les assureurs aussi appliquent des critères plus stricts envers les jeunes conducteurs particulièrement en ce qui a trait aux tarifs d’assurance qui sont notamment tributaires de l’expérience et de l’historique d’assurance de chaque automobiliste. Or les jeunes n’ont ni l’un ni l’autre, mais ça ne veut pas dire qu’ils ne peuvent pour autant trouver à assurer leur voiture à meilleur prix. Tout comme leurs aînés, les jeunes peuvent aussi économiser sur le prix d’une assurance auto en magasinant les offres de différents assureurs.

C’est ce que propose d’ailleurs le comparateur d’assurances Kanetix.ca, qui réunit les meilleurs assureurs et permet de trouver la meilleure assurance au meilleur prix.