Les universités québécoises ont la cote à l’étranger

Les universités québécoises sont de plus en plus populaires auprès des étudiants étrangers.

Selon le Bureau de coopération interuniversitaire (BCI), les inscriptions d’étudiants étrangers aux différents cycles d’études universitaires ont augmenté de 37 % en 5 ans pour atteindre 45 000 à l’automne 2018.

La qualité de l’enseignement, le faible coût de la vie et les frais de scolarité abordables, seraient en partie responsables de cette augmentation tout comme les retombées du classement de meilleure ville étudiante au monde que le QS Top Universities a décerné à Montréal en 2017.

Technique et commerce

Signe des temps, les écoles de commerce et les écoles techniques ont la cote et plus particulièrement en ce qui a trait aux programmes de 2e cycle.

Localisée au centre-ville de Montréal, l’École de technologie supérieure (ÉTS) qui se classe au second rang des meilleures écoles de génie au Canada a accueilli 34 % plus d’étudiants étrangers de deuxième cycle à l’automne 2018 qu’en 2017. Un phénomène semblable a également été observé à l’École des hautes études commerciales (HEC) de Montréal.

Coûts et langues

Les universités québécoises ont particulièrement de l’attrait auprès des étudiants qui proviennent des pays francophones, dont la France, l’Algérie, la Tunisie, le Maroc et le Cameroun, voire des pays latins, comme l’Espagne et les pays d’Amérique du Sud. Certains étudiants voient dans les universités montréalaises une réelle occasion d’étudier dans un milieu dynamique bilingue pour y obtenir un diplôme de qualité largement reconnu.

Le coût de ce diplôme y est aussi beaucoup moins élevé qu’aux États-Unis voire qu’ailleurs au Canada. On estime qu’un diplôme de maîtrise en gestion des affaires (MBA) coûterait 200 000 $ aux États-Unis alors qu’il serait accessible pour 50 000 $ aux HEC de Montréal qui jouit d’ailleurs d’une excellente réputation à l’international. Il en coûte donc 4 fois moins cher d’obtenir un diplôme dans cette école de commerce que dans les grandes écoles américaines.

Misant sur une forte réputation à l’étranger, l’Université McGill attire à elle seule plus de 20 % des étudiants étrangers. Cette année, elle a connu une importante augmentation du nombre de demandes d’inscriptions provenant d’étudiants chinois. Pour la première fois de son histoire, les Chinois sont plus nombreux à vouloir y étudier que les Américains.

Pour étudier l’esprit en paix

Pour profiter pleinement de la ville et passer l’année scolaire en toute quiétude, les étudiants étrangers ont tout intérêt à souscrire une assurance voyage qui protège des dépenses imprévues liées à un accident ou à un problème de santé à survenir au cours de leurs études au Québec.

Honoraires de médecin, radiographie, physiothérapie, chiropraticien, médicaments sous ordonnance, soins dentaires, services hospitaliers d’urgence, accidents de voyage, il peut s’avérer extrêmement coûteux de ne pas être assuré.

Pour éviter ces coûteuses et inutiles dépenses, mieux vaut magasiner les assurances voyage pour étudiants étrangers à l’aide du comparateur en ligne Kanetix.ca.

On peut y magasiner en quelques clics, les offres de plus de cinquante des meilleurs assureurs au Canada et y trouver les meilleurs tarifs d’assurance.

L’essayer c’est l’adopter.