Montréal, des condos de plus en plus chers

Si vous aviez 10 millions de dollars à investir, vous pourriez vous offrir un luxueux penthouse de plus de 4000 pieds carrés (400 mètres carrés) qui s’étale sur les 2 derniers étages d’un édifice de la rue Sherbrooke Ouest.

C’est le condo le plus cher offert sur le marché montréalais au moment d’écrire ces lignes.

Pour la majorité d’entre nous, cet appartement est bien évidemment hors de prix, mais le prix de vente des condos plus abordable est lui aussi tiré vers le haut.

Le prix médian d’un appartement en copropriété a augmenté de 7, 9 % depuis le début de l’année pour atteindre 433 $ le pied carré nous apprend une étude publiée par Royal LePage.

Changement démographique

Les baby-boomers qui se départissent de la maison unifamiliale devenue trop grande au profit d’un espace plus petit, les millénariaux qui commencent à acheter des condominiums et les acheteurs étrangers qui sont de plus en plus actifs sur le marché montréalais, poussent le prix des condos à la hausse.

Il en coûte désormais près de 30 % plus cher d’acheter un condo de taille comparable qu’une maison unifamiliale dont le prix médian au pied carré atteint les 313 $.

Pour l’ensemble de l’agglomération montréalaise que l’on désigne généralement sous le vocable de grand Montréal, le prix du pied carré a aussi connu une augmentation importante cette année pour s’établir à 357 $ pour les condos et à 286 $ pour les maisons unifamiliales.

Banlieue et transport en commun

Un autre facteur qui augmente la pression sur le prix de l’immobilier au centre-ville c’est que l’espace habitable commence à se faire plus rare et que les promoteurs immobiliers tiennent à rentabiliser au maximum ce qu’il en reste.

Certains promoteurs se tournent d’ailleurs vers la banlieue dont certaines zones seront bientôt desservies par le Réseau express métropolitain (REM).

La mise en service prochaine de ce réseau de transport en commun fait augmenter l’intérêt et les prix des condos situés dans les environs des différentes stations du réseau qui vont faciliter l’accès au centre-ville.

On anticipe donc une augmentation du nombre de condos de luxe à la banlieue même si pour l’heure c’est encore à la banlieue où l’on peut trouver les condos les plus abordables.

Dans certains coins de Laval, on peut encore acheter un condo pour moins de 110 000 $.

Financement

Qui dit augmentation des prix dit aussi augmentation du montant qu’il faut débourser en mise de fonds pour acquérir une résidence, idem pour le montant à emprunter qu’il faudra rembourser sur plusieurs années pour en devenir totalement propriétaire.

Une augmentation de 6 ou 8 % du prix de vente médian peut représenter une bonne différence en termes de mise de fonds et une forte somme supplémentaire à rembourser sur le nombre d’années d’amortissement d’un prêt hypothécaire.

On peut analyser différents scénarios et comparer avec différents taux d’intérêt en utilisant le calculateur hypothécaire de Kanetix.ca.

Selon les montants en cause et les taux d’intérêt en vigueur, on est en mesure de constater de bonnes différences au niveau des mensualités.

Ceci justifie amplement le fait de magasiner les offres hypothécaires pour trouver la plus avantageuse et de le faire sur Kanetix.ca où l’on retrouve les offres des meilleurs prêteurs au Canada.

La même logique s’applique aux assurances habitations où l’on peut aussi réaliser des économies importantes en comparant simplement les offres de différents assureurs.