Règles hypothécaires, prêts privés à taux élevés

Malgré une légère remontée des taux d’intérêts, il est toujours possible de trouver sur Kanetix.ca, un prêt hypothécaire à taux fixe qui oscille en ce moment entre 3,14 et 5,14 % sur 5 ans.

Depuis le 1er janvier, tout acheteur qui souhaite se qualifier pour un prêt hypothécaire ordinaire, doit dépenser davantage et effectuer une mise de fonds initiale de 20 % du coût de la propriété. Ce qui représente une somme de 60 000 $ pour une maison de 300 000 $.

Qui plus est, les emprunteurs doivent désormais se soumettre à un test dit de crise, c’est-à-dire, faire la preuve de leur capacité à s’acquitter de leurs obligations hypothécaires au cas où surviendrait une hausse de 2 % des taux d’intérêt.

À titre d’exemple, une hypothèque à taux fixe de 3,14 % se rembourse par l’entremise de mensualités de l’ordre de1153, 09 $. Avec une majoration de 2 % du taux d’intérêt, le montant de ces mensualités passerait à 1415,04 $.

Donc pour se qualifier pour ce prêt, un acheteur doit démontrer qu’il pourrait honorer chaque mois les 261,95 $ supplémentaires que lui coûterait cette hausse de taux d’intérêt.

Le privé à la rescousse

Ces nouvelles règles ont déjà eu pour effet d’abaisser de 60 000 $ en moyenne, le montant des prêts hypothécaires accordés aux futurs propriétaires. Le nombre d’acheteurs qui se qualifient pour un prêt hypothécaire, serait lui en baisse de 20 % depuis le mois de janvier. On se retrouve donc avec un acheteur sur cinq de plus que l’an dernier, qui se voit refuser un prêt hypothécaire traditionnel.

Comme la nature a horreur du vide, certains acheteurs se tournent vers le secteur privé, c’est-à-dire vers des prêteurs autres que les banques et les prêteurs traditionnels, pour compléter leur mise de fonds. On parle ici de groupes d’investisseurs ou d’individus fortunés qui sont prêts à avancer la somme manquante.

Un petit service qui coûte cher

On estime que ce genre d’avance de fonds se pratique à des taux d’intérêt qui vont de 8 à 18 %.

Pour se donner une idée du coût réel d’un tel emprunt, prenons un emprunteur moyen à qui il manquerait 30 000 $ pour se qualifier pour un prêt hypothécaire traditionnel qui requiert une mise de fonds de l’ordre de 20 %.

En empruntant ces 30 000 $ dans le privé, notre emprunteur pourra alors se qualifier, mais à quel prix?

Disons qu’il entreprendrait de rembourser cette avance de fonds sur une période de 3 ans, qui est généralement la limite accordée pour ce genre de prêts, et qu’il emprunterait au taux d’intérêt médian de 13 %, c’est une mensualité supplémentaire de 1010,82 $ qu’il devrait rembourser en sus de son remboursement hypothécaire normal.

Au total, ce prêt lui aurait alors coûté 36 689,52 $, dont plus de 6 600 $ en intérêts.

Patience et économies

Tous comptes faits, la question est de savoir si cet acheteur ne ferait pas mieux d’attendre quelques années et d’augmenter sa mise de fonds en épargnant. Une telle action lui permettrait certainement d’amasser une partie sinon la totalité des 30 000 $ et d’éviter les intérêts du prêt.

Une fois prêt, il pourrait aussi économiser davantage en magasinant les taux hypothécaires sur Kanetix.ca où l'on peut comparer les offres des meilleurs prêteurs hypothécaires au Canada. Il est ainsi possible d’économiser de manière substantielle qu’il s’agisse d’une nouvelle hypothèque ou d’un renouvellement.