Se loger en Floride

On estime que chaque année entre les mois de novembre et de mars, plus d’un million de Snowbirds Québécois se rendent en Floride pour y passer une semaine, quelques semaines, ou un mois, voire davantage.

Et tout ce beau monde doit trouver à se loger sur place. Or la valse des prix qui fluctuent de manière importante en Floride peut rendre l’exercice particulièrement pénible.

Qui plus est, on a tout intérêt à connaitre les règles qui régissent l’immobilier et la location à court terme dans cet État avant de s’y aventurer.

Pour aider à y voir plus clair, le Courrier de Floride publie un petit guide à l’intention des Snowbirds qui désirent louer un condo, un appartement ou une maison en Floride cet hiver.

Où loger

La première chose que le guide recommande, c’est de déterminer le lieu où l’on souhaite passer ses vacances.

Il faut d’abord savoir que les meilleures conditions climatiques se trouvent au sud d’une ligne est-ouest que l’on tracerait entre Fort Myers et Palm Beach et que l’on désigne comme zone tropicale.

Au nord de cette délimitation, les nuits et les matinées risquent d’être plus fraîches.

Il faut aussi déterminer à quelle distance l’on souhaite se trouver de la plage.

Plus on est près, plus il faut s’attendre à payer.

Il vaut souvent la peine de loger un peu plus loin tout en prenant soin d’avoir accès à un moyen de transport efficace pour s’y rendre au quotidien. Vélo, auto, bus, taxi, etc.

Us et coutumes locaux

Il existe une multitude de sites qui proposent des hébergements en location pour différentes durées et une des premières choses qui pourrait surprendre le Snowbird québécois novice, c’est qu’en Floride les propriétaires peuvent imposer certaines restrictions qui sont interdites chez-nous.

Il faut donc être attentif aux offres de location qui excluent les enfants, les animaux de compagnie ou les fumeurs.

La Floride est aussi un État qui affiche un taux de criminalité très élevé dans certaines zones.

Avant de louer, mieux vaut donc connaître les quartiers à éviter.

Pour ce faire, on peut s’informer auprès des agences de voyages ou utiliser le site CrimeMapping qui permet de visualiser le nombre et la nature des méfaits commis dans un quartier donné au cours des derniers mois.

Un milieu aussi touristique que la Floride attire aussi bien entendu son lot de fraudeurs et il faut se méfier des arnaques. On doit particulièrement prendre garde aux faux locateurs, aux gens qui affirment être propriétaires d’un condo ou d’une maison donnés alors qu’ils ne le sont pas.

On doit aussi être sur ses gardes avec les locateurs qui demandent à être payés en espèce que ce soit pour régler le loyer ou la caution.

Mieux vaut régler par carte de crédit et transiger avec des agences reconnues voire avec des sites tels Airbnb.

Autres précautions

La prudence est donc de mise une fois rendue sur place, mais il s’agit d’une disposition d’esprit que l’on gagne toujours à appliquer particulièrement avant de quitter la maison pour un séjour en Floride ou ailleurs, peu importe la durée.

Les précautions à prendre concernant sa demeure principale sont tout aussi importantes que le soin que le Snowbird devra mettre à trouver le bon logement pour son séjour.

L’assurance voyage est aussi un aspect à ne pas négliger. Elle permet de se protéger des aléas du voyage et du coût des soins médicaux en cas de blessure ou de maladie à survenir une fois sur place.

Comme la portée et les modalités des assurances voyages varient d’une offre à l’autre, il est recommandé de comparer différentes offres avant de choisir.

C’est ce que propose le comparateur Kanetix, ca où l’on peut comparer côte à côte les offres des meilleurs assureurs voyage au Canada.

L’essayer, c’est l’adopter.