Suivi à la trace pour régler les problèmes de congestion

À Montréal, il peut s’avérer difficile de trouver des automobilistes qui ont encore espoir de pouvoir un jour circuler sans entraves dans les rues de la métropole. Mais on ne peut pas dire que c’est parce que la Ville ne fait pas d’efforts pour trouver des solutions.

Pour rester à la hauteur de ses ambitions de ville verte et intelligente, Montréal propose maintenant aux navetteurs de se déplacer avec une application mobile qui lui permettra d’obtenir, en temps réel, un portrait des déplacements sur son territoire.

Il s’agit d’un mouchard applicatif qui permet de centraliser les données liées aux déplacements afin de donner aux planificateurs urbains des renseignements nécessaires à un meilleur aménagement des rues, des voies réservées au transport en commun, des pistes et bandes cyclables ainsi que des trottoirs.

En voiture ou autrement

MTL Trajet qui détecte automatiquement le mode de transport qu’utilise le propriétaire de téléphone sur lequel elle a été téléchargée mesure notamment par GPS le trajet parcouru et le temps que l’usager met à se rendre à destination.

Pour que les données soient valables, les autorités municipales demandent aux usagers de l’utiliser au cours d’au moins 7 déplacements quotidiens.

Les données ainsi recueillies pourront alors servir à :

  • Mesurer l’impact des travaux;
  • Calculer les temps de déplacement;
  • Planifier les chemins de détour;
  • Coordonner les feux de circulation.

Leçons passées

Un exercice similaire mené l’an dernier a entre autres permis de constater que les bouchons qui gangrènent le centre-ville sont en partie attribuables aux nombreuses et répétitives boucles qu’effectuent certains automobilistes pour trouver à se garer.

En 2018, les données de 715 000 trajets ont ainsi été colligées, des déplacements effectués dans une proportion de 35 % en voiture, de 32 % en transport en commun, de 24,8 % à pied et de 5,6 % à vélo.

Comme la participation se fait sur une base volontaire, il faut envisager la possibilité que certains groupes d’usagers soient surreprésentés dans cet échantillon, mais étant donné qu’il s’agit d’une application mobile, on sait que l’on rejoint davantage les jeunes de 25 à 34 ans que par les méthodes de sondage traditionnelles.

Cette année, la Ville compte notamment utiliser les données recueillies pour tracer de meilleurs chemins de détour pour contourner les innombrables travaux de réfection qui ont cours sur le territoire et pour mieux planifier l’agrandissement du réseau cyclable.

Ceux et celles qui souhaitent participer peuvent télécharger l’application ici. De nombreux prix sont offerts sous forme de tirage pour inciter les usagers à participer.

On demande aux participants d’enregistrer 7 déplacements avant le 20 octobre.

Des économies

Le suivi des déplacements n’est pas nouveau. Les assureurs le proposent déjà à leurs clients depuis un certain nombre d’années sous la forme de l’assurance auto à l’utilisation.

Selon cette formule, l’automobiliste accepte que ses habitudes de conduite soient retransmises à l’assureur sous forme de données en échange d’un rabais d’assurance auto.

Pour en savoir davantage et pour comparer les offres d’assurance auto à l’utilisation, rien de tel que le comparateur Kanetix.ca qui affiche côte à côte les offres de meilleurs assureurs au Canada.

L’essayer c’est l’adopter.