Automobile, un tournant de plus en plus électrique en 2020

Signe des temps ou conjoncture économique, certains gros fabricants automobiles boudent des salons de l’auto comme celui de Montréal au profit de salons plus spécialisés.

En opération depuis 1969, le Salon International de l’auto de Montréal qui s’ouvre le 17 janvier, se fera cette année sans la participation des Audi, Volvo, Polestar et Tesla.

Si certains constructeurs ont choisi de s’abstenir aussi de participer aux salons de Montréal, de Paris, de Tokyo, de Détroit et de Genève en invoquant le coût élevé de leur participation à ces salons, d’autres affirment trouver davantage leur compte au Consumer Electronic Show qui accapare une large part de la mise en valeur des nouveaux gadgets que l’on retrouve dans les automobiles dans un marché de voitures de plus en plus connectées et autonomes.

Le ministère de l’Économie du Québec y parraine d’ailleurs une délégation qui a pour mission de valoriser les entreprises d’ici, actives dans ce domaine, tout en tentant d’attirer des fabricants étrangers chez nous.

Comparez les assurances pour économiser

Trouver les meilleurs prix pour commencer à économiser dès aujourd'hui!
En chargement...

Voiture électrique

Mais ceci ne peut s’expliquer uniquement par le fait que les gadgets technologiques sont de plus en plus présents dans nos voitures. Les salons qui ont fait leur marque à l’époque où les voitures conventionnelles étaient reines doivent aussi s’adapter. Les voitures mues à l’électricité occupent une place de plus en plus importante et font aussi l’objet de salons spécialisés fait sur mesure.

Par exemple, le Salon du véhicule électrique et rechargeable, un événement typiquement québécois qui a été mis sur pied il y a quelques années pour faire la promotion de ces véhicules et pour les faire connaître au grand public et qui gagne en popularité.

Avec une édition à Montréal en avril et une à Québec en mai, ce salon propose entre autres de faire l’essai de voitures électriques et accueille des fabricants tels Tesla, Volvo, Jaguar et BMW. On peut aussi y assister à des conférences spécialisées touchant différents aspects de l’acquisition, de la conduite et de l’entretien des voitures électriques et hybrides rechargeables.

À elle seule, l’édition montréalaise a attiré plus de 25 000 personnes l’an dernier.

Nouveautés

Si les ventes de voitures conventionnelles ont chuté de plus de 3 % en 2019, celles des voitures électriques ne cessent d’augmenter. On en compte désormais plus de 65 000 sur les routes du Québec et on s’attend à atteindre les 100 000 d’ici à la fin de l’année.

Les innovations technologiques et les nouvelles voitures sont loin d’y être étrangères à ce phénomène.

Citons entre autres le fabricant Tesla qui amorce l’année avec son nouveau modèle 3, ayant livré plus de 367 500 voitures électriques l’an dernier soit 7 500 de plus que prévu, et Sony, Amazon et Nissan qui annoncent l’intégration de nouveaux systèmes de pointe pour améliorer leurs voitures et en augmenter les performances et l’autonomie.

À ces facteurs, il ne faut pas oublier l’augmentation de la capacité des différents réseaux d’alimentations électriques déployés sur une portion de plus en plus importante du territoire québécois.

Idem pour les généreuses mesures incitatives des gouvernements de Québec et d’Ottawa qui allouent jusqu’à 13 000 $ de rabais à un ou une automobiliste qui fait l’acquisition d’une voiture électrique.

Rabais d’assurance

Au chapitre des mesures incitatives, il ne faut surtout pas négliger le rabais d’assurance offert par certains assureurs qui considèrent d’emblée que les propriétaires de voitures électriques sont consciencieux et donc, qu’ils représentent un risque moindre.

Ce rabais peut atteindre jusqu’à 20 % du coût de l’assurance.

Pour découvrir les assureurs qui offrent ce rabais ou pour tout simplement comparer les assurances auto, rien de tel que le comparateur Kanetix.ca qui, sur une simple requête, affiche côte à côte les offres de meilleurs assureurs au Canada.

L’essayer c’est l’adopter.

Mots clés:

Derniers Articles

Paiement minimum du solde de sa carte de crédit, un petit 2,5 % qui peut coûter cher

La rentrée c’est bien entendu le retour des vacances, mais c’est aussi…

Encore de bouchons à prévoir à Montréal cet automne

Si de nombreux festivals ont été annulés ou reportés à cause du…

Les vols d’automobiles diminuent pourtant le coût de l’assurance auto : explications

La recrudescence des vols de voitures qui était pourtant en baisse depuis…

Immobilier, se préparer devenir propriétaire

L’activité immobilière québécoise de juillet a de quoi réjouir les vendeurs de…