Des vacances au Québec

On a tous observé avec émotion au mois de mars la fermeture graduelle des frontières de plusieurs pays et l’arrêt presque total des vols commerciaux.

Avec un avis fédéral d’éviter tout voyage non essentiel à l’étranger toujours en vigueur, le rêve de nombreux Québécois(es) de visiter ne serait-ce que la France, l’Italie ou Espagne cet été est pour ainsi dire tombé à l’eau.

Dans le cadre d’un sondage réalisé en mai, la moitié ont d’ailleurs déclaré ne pas avoir l’intention de prendre de vacances cet été, alors que près du quart se disaient partants pour aller passer un moment de détente dans les différentes régions du Québec.

Les régions ont certes beaucoup à offrir et voici ce que l’on peut découvrir dans celle du Bas-Saint-Laurent.

Comparez les assurances pour économiser

Trouver les meilleurs prix pour commencer à économiser dès aujourd'hui!
En chargement...

Le long fleuve tranquille

En partant de Montréal et en longeant le Fleuve sur 400 kilomètres, on arrive au magnifique village de La Pocatière, porte du Québec maritime et du Bas-Saint-Laurent.

Bercé par le Fleuve qui servait autrefois à ses habitants de lien avec l’extérieur, le Bas-Saint-Laurent est aussi diversifié qu’étendu et a beaucoup à offrir aux touristes en quête de découvertes et de bon temps.

Nous vous proposons découvrir les principaux attraits de cette magnifique région.

Kamouraska

Une trentaine de kilomètres à l’est de La Pocatière se trouve l’enchanteur village de Kamouraska. Pittoresque, il propose aux visiteurs une vue unique sur le fleuve ainsi qu’une offre gourmande de haut niveau. Maisons ancestrales, boutiques, artisanat et couchers de soleil inoubliables au menu.

Pohénégamook

Au sortir du village et en roulant 5 km en direction est, on arrive à St-Alexandre de Kamouraska où l’on peut prendre la route 289 en direction sud jusqu’au village de Pohénégamook qui propose une plage de sable fin d’une longueur d’un kilomètre qui donne sur un lac dont l’eau est d’une qualité exceptionnelle. On y trouve également une entreprise de location d’embarcations, des jeux extérieurs et des terrains de camping.

Parc national du Lac Témiscouata

À une heure de route plus à l’est, se trouve le Parc national du Lac Témiscouata qui offre aux randonneurs 175 km2 de forêt parsemés de lacs et de rivières. Le parc national du Lac Témiscouata propose également des activités de fouilles archéologiques et d’interprétation avec guides.

Parc national du Bic

En remontant en direction du Fleuve, on peut rejoindre la route 132 qui mène directement au Parc national du Bic. Il s’agit d’un endroit unique. Caps, baies, anses, îles et montagnes y créent une ambiance unique. Odeurs de mer et vent marin, couchers de soleil enchanteurs, oiseaux marins, mère Nature a mis le paquet pour charmer les visiteurs.

Site historique maritime de la Pointe-au-Père

Un peu plus à l’est, on arrive au site historique maritime de la Pointe-au-Père, où l’on peut admirer les vestiges de l’épave de l’Empress of Ireland qui a coulé juste en face en 1906. C’est aussi un musée où l’on peut grimper les 128 marches du plus haut phare au Canada et apprendre l’histoire et les difficultés de navigation dans cette partie du Fleuve.

Avant de partir

La réouverture des hébergements touristiques en cours depuis le 1er juin devrait permettre aux voyageurs intéressés de réserver un endroit où dormir pour en profiter pleinement.

Pour se rendre au Bas-Saint-Laurent, il faut mettre une demi-journée de route en voiture à partir de Montréal et mieux vaut s’assurer qu’elle soit en bon état.

Si l’assurance auto arrive à échéance, il est aussi recommandé de la renouveler avant de partir.

Pour faciliter cet exercice et en réduire le coût, la Chambre de l’assurance de dommage recommande d’évaluer les changements suivants qui impactent le prix d’une assurance auto :

  • le propriétaire a changé d’adresse;
  • le véhicule est utilisé dans le cadre du travail;
  • le véhicule est utilisé pour se rendre au travail;
  • le véhicule est utilisé hors Québec;
  • le véhicule est utilisé par un nouveau conducteur;
  • des modifications ou de nouveaux équipements qui augmentent sa valeur ou ses performances ont été ajoutés;
  • le véhicule a été remisé ou remis sur la route;
  • un système antivol ou de repérage a été installé ou désinstallé;
  • un des conducteurs s’est vu infliger des points d’inaptitude ou une suspension de permis;
  • le véhicule pourrait être utilisé pour du transport de passager contre rémunération ou être loué.

Comme il n’y a pas deux assureurs qui pratiquent les mêmes tarifs, on a tout avantage à comparer les offres avant de choisir son assurance auto.

C’est ce que propose kanetix.ca qui, sur une simple requête, affiche les meilleures assurances auto proposées par les assureurs canadiens de renom.

L’essayer c’est l’adopter.

Mots clés: ASSURANCE AUTOMOBILEAUTOVACANCESVOYAGER

Derniers Articles

Paiement minimum du solde de sa carte de crédit, un petit 2,5 % qui peut coûter cher

La rentrée c’est bien entendu le retour des vacances, mais c’est aussi…

Encore de bouchons à prévoir à Montréal cet automne

Si de nombreux festivals ont été annulés ou reportés à cause du…

Les vols d’automobiles diminuent pourtant le coût de l’assurance auto : explications

La recrudescence des vols de voitures qui était pourtant en baisse depuis…

Immobilier, se préparer devenir propriétaire

L’activité immobilière québécoise de juillet a de quoi réjouir les vendeurs de…