Immobilier, la SCHL confirme une baisse d’activité et de prix

Ceux et celles qui suivent le marché immobilier et de la location d’appartements, ont certes récemment remarqué l’apparition de mentions telles « prix révisé » et « rabais pour le deuxième mois de loyer » sur certaines annonces.

Ces mentions auraient été inimaginables y a quelques mois à peine, alors que Montréal vivait un boom immobilier sans précédent, ayant notamment connu une hausse d’activité et une hausse de prix records.

Or bien que les agences immobilières se disent optimistes, la Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL) confirme dans son dernier rapport, une baisse d’activité qui devrait se poursuivre jusqu’à la fin 2020.

Comparez les assurances pour économiser

Trouver les meilleurs prix pour commencer à économiser dès aujourd'hui!
En chargement...

Moins de chantiers

Si le nombre de chantiers routiers qui encombrent les rues et les routes dans la région de Montréal ne semble pas avoir diminué avec la pandémie, il en va tout autrement des chantiers de construction résidentielle.

La SCHL prévoit que la construction de nouveaux logements va baisser de 20 à 44 % à Montréal en 2020, une baisse d’activité que l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ) plus optimiste estime à 15 %.

Cette baisse semble déjà impacter les prix. En mai, la SCHL estimait que la baisse de prix liée au ralentissement d’activité devrait se chiffrer entre 2 et 6 % au Québec pour l’année 2020.

Taux d’inoccupation en hausse

Si la demande de propriétés est moins soutenue à cause d’une baisse du nombre d’emplois et des pertes de revenus qui minent la confiance des ménages, la crise impacte aussi le marché locatif qui était carrément en crise avant l’apparition de la COVID-19.

Avec un taux d’inoccupation de 1,5 % en mars, soit 2 fois inférieur au taux de 3 % que l’on dit indicateur d’un marché en équilibre, les locateurs avaient l’embarras du choix pour trier les locataires et pratiquer des prix plus élevés.

Bien que certains locataires aient eu du mal à trouver un logement pour le 1er juillet, il semble que la crise soit en train de faire tourner le vent en leur faveur.

La fermeture des frontières ralentit l’arrivée d’immigrants qui alimentent normalement la demande de logements locatifs et fait baisser la demande. Inversement, l’offre augmente, car de nombreux appartements de type Airbnb qui ne trouvent plus preneurs sont remis sur le marché traditionnel de location.

Au net, on s’attend donc à une augmentation du taux d’inoccupation des logements locatifs qui devrait ramener le marché plus près de son point d’équilibre et donc augmenter l’offre destinée aux locataires.

2021, la reprise

Les acheteurs et les locataires qui souhaitent profiter des aubaines qui accompagnent la baisse de la demande et des faibles taux d’intérêt en vigueur pour financer l’achat d’une propriété ont tout intérêt à agir rapidement, car le marché va vite reprendre ses aises.

La SCHL anticipe que le volume de vente et les prix vont commencer à augmenter vers la fin 2020 pour atteindre un niveau comparable à celui de 2019 autour de 2022.

Dans ce même temps, les prix devraient repartir à la hausse et pourraient alors dépasser leurs niveaux d’avant pandémie.

Magasiner assurance et hypothèque

Pour en profiter encore davantage, il faut prendre le temps de magasiner son prêt hypothécaire et son assurance habitation ou assurance locataire.

Avec un taux directeur à 0,25 %, les prêts hypothécaires peuvent être contractés à bon prix par les temps qui courent et en magasinant, on peut trouver une hypothèque pour à peine plus de 2 % d’intérêt pour un terme variable de 5 ans.

Pour trouver les meilleures hypothèques, rien ne vaut le comparateur Kanetix.ca où l’on trouve les offres des prêteurs canadiens de renom.

On peut aussi y magasiner les meilleures assurances habitation et les meilleures assurances locataire offertes sur le marché.

L’essayer, c’est l’adopter.

Derniers Articles

Paiement minimum du solde de sa carte de crédit, un petit 2,5 % qui peut coûter cher

La rentrée c’est bien entendu le retour des vacances, mais c’est aussi…

Encore de bouchons à prévoir à Montréal cet automne

Si de nombreux festivals ont été annulés ou reportés à cause du…

Les vols d’automobiles diminuent pourtant le coût de l’assurance auto : explications

La recrudescence des vols de voitures qui était pourtant en baisse depuis…

Immobilier, se préparer devenir propriétaire

L’activité immobilière québécoise de juillet a de quoi réjouir les vendeurs de…